Etymologie et Origine

        

Le mot propolis vient du grec ancien πρόπολις, littéralement devant une cité, par allusion à l'entrée de la ruche.

La propolis végétale est une résine produite par les bourgeons de certaines espèces d'arbre. Elle protège les feuilles, les bourgeons ou l’écorce. Transportée à la ruche, elle est mélangée aux sécrétions salivaires des abeilles, à la cire et à du pollen.

Sa couleur finale dépend de la saison, de la géographie, du climat, de l'espèce d'abeilles et de l’arbre d’origine. Elle est plutôt verte au Brésil, rouge à Cuba et brune en France.

Les abeilles se servent de cet enduit pour recouvrir les surfaces intérieures de la ruche afin d'en assurer l’étanchéité, la solidité et l’asepsie. Le trou d’envol - entrée de la ruche  - est constamment ajustée et remodelée avec la propolis pour adapter ses dimensions aux conditions climatiques.

La Propolis est prélevée soit sur les cadres et la ruche, soit sur une grille plastique, placée dans la ruche par l'apiculteur. Dans le premier cas, elle est raclée. Dans le second cas, la grille enduite de propolis est récupérée puis séchée, la propolis alors durcit sera facile à détacher. La propolis recueillie par grille est plus pure que par grattage.

         

Dure et friable à 15 °C, la propolis devient molle et malléable aux alentours de 30 °C, puis collante ou gluante à des températures plus élevées. Elle possède une saveur âcre, voire amère, et dégage une odeur douceâtre liée aux résines aromatiques qu’elle renferme.

Histoire

      

Connue depuis plus de 3 000 ans, la propolis est utilisée pour la préparation des onguents servant à l'embaumement dans l’Egypte Antique. Elle était également connue et utilisée des Grecs et les Romains pour ses capacités antiseptiques et cicatrisantes.

Elle connaît un regain de popularité au XIXème siècle lors la Guerre des Boers en Afrique du Sud où elle est utilisée pour désinfecter les blessures et faciliter la cicatrisation. Cependant, elle se voit peu à peu remplacée, au cours des deux derniers siècles, par les médicaments traditionnels.

Vertus : antiseptique, antibactérienne, antioxydante, antivirale, fongicide, antiparasite, anesthésique, cicatrisante et immunostimulante - stimule le système immunitaire.

Usages

- Apaise les affections respiratoires (rhume, asthme)

- Apaise infection urinaire

- Prévention des caries dentaires

- Traitement des verrues vulgaires et planes

- Contribution à la guérison des brûlures, plaies et affections de la peau et des muqueuses (bouche et peau)

- Otite

- Lésions oculaire post-herpétiques

Formes et préparations : morceaux bruts, teinture mère, comprimés, gomme à mâcher, poudres, extrait fluide ou sec

Ingrédient de produits cosmétiques : savons, shampoings, rouges à lèvres, lotions pour la peau, dentifrices, crème solaire,sirop, huiles …

Infusion : mélangée avec des plantes telles que le romarin.

Retrouvez tous nos produits d'apithérapie en cliquant ici !

AVERTISSEMENT

       

En cas de prise quotidienne de propolis, il existe un risque de développer une sensibilité puis une allergie aux produits apicoles. Il faut donc privilégier des cures ponctuelles, de trois semaines minimum à trois mois maximum. L'absorption de fortes doses ne présente néanmoins aucune toxicité.

Il est quand même à éviter de donner de la propolis aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 3 ans.

En cas de doutes, demandez conseil auprès de votre médecin traitant.

Le saviez-vous ?

Une colonie produit entre 100 et 300 g de propolis par an. Le travail de récolte est donc souvent fastidieux et les opérations de purification très délicates.

En raison des résines végétales qu’elle renferme, la propolis est depuis longtemps considérée dans l'herboristerie traditionnelle comme un remède utile pour combattre les infections de toutes sortes, tant par voie interne que par voie externe.

La propolis est également utilisée en tant que vernis pour la restauration des meubles dans l'ébénisterie.