Livraison offerte à partir de 75€ d'achat

Etymologie

Le latin mel a donné le français miel et les mots de même sens dans les autres langues romanes. Le proto-germanique huna(n)gą a donné l'allemand Honig et les mots de même sens dans les autres langues germaniques.

Qu'est ce que le miel ?

    

Le miel est une substance sucrée. Il provient d’un long processus de fabrication réalisé par la colonie. Les abeilles butineuses récolte le nectare des fleurs. De retour dans la ruche, elles le régurgitent aux receveuses. Il passe de bouches en bouches, se transformant peu à peu en miel. Il est ensuite stocké dans des alvéoles pour être déshydrater par ventilation, travail des abeilles ventileuses. Une fois le miel parvenu à maturité - teneur en eau inférieure à 18 % - les alvéoles sont operculées, devenant une réserve de nourriture pour la colonie.

Liquide à l’extraction, le miel se cristallise plus ou moins rapidement. Cette cristallisation est liée à son origine florale, n’ayant pas de lien direct avec sa qualité. En effet, le miel ne périme pas, il perd juste sa qualité nutritive au fur et à mesure du temps. C’est pourquoi il est recommandé de le consommer dans les deux ou trois ans suivant son extraction.

Comme chaque fleur produit du nectar, il existe une infinité de miels (multifleurs ou monofloraux). Ainsi, certaines régions spécialisent leurs productions de miels, fonction des essences et cultures présentes sur leur territoire. Cependant, la couleur et le goût diffèrent en fonction des saisons, du lieu de production et des essences présentes sur place.

En France, les miels les plus consommés sont les miels toutes fleurs, d’acacia et de châtaignier. Aujourd’hui, la France importe 80 % des miels qu'elle consomme.

Apport énergétique

Le miel renferme moins de calories que le sucre (64 calories contre 84 pour 20 g). Leur indice glycémique sont identiques, mais le miel apporte plus d’antioxydants. Il a également de multiples usages.

L’usage alimentaire d’abord, le miel contient de nombreuses vitamines, oligo-éléments et sels minéraux, très bons pour la santé. Il est utilisé dans la confection de confiseries (bonbons au miel), dans la fabrication d’alcool (hydromel) et dans la pâtisserie - notamment pour les pains d’épice.
      

Le miel est également utilisé dans la fabrication de cosmétiques (savon, shampoing, lait corporel, etc…).

Usages thérapeutiques

      

Ses usages thérapeutiques sont connus et utilisés dès l’Egypte antique. Selon le type de miel, les bienfaits diffèrent :

- Miel de châtaignier : atténue les douleurs de gorges ;

- Miel de thym : atténue les douleurs de gorges et favorise la cicatrisation (utilisé dans les hôpitaux dans les services de grands brûlés) ;

- Miel d’oranger : favorise l’endormissement ;

- Miel d'acacia : aide au transit intestinal.

Pour découvrir nos miels, cliquer ici !

Histoire

La relation entre les humains et les abeilles est très ancienne. Pour leur propre consommation, les Hommes ont d'abord prélevé le miel dans des ruches naturelles - on appelle ça le miel sauvage. On retrouve des peintures rupestres et des restes de cire d'abeille vieux de 40 000 ans dans certaines grottes d'Afrique du Sud. Plusieurs papyrus égyptiens font mention du miel, le plus vieux étant celui dit d'Edwin Smith, datant de plus de 4 500 ans.

En Espagne dans le dolmen d'Azután, des traces de production d'hydromel (miel + eau) datant du Vème millénaire av. J.-C. ont été retrouvées. Dès l'Antiquité, le miel est utilisé comme conservateur pour les viandes, fruits et légumes au même titre que le sel, adoucissant les mets par la même occasion. À partir du Moyen Âge en Chine, puis en Europe, il sert en cuisine à la fabrication du pain d'épices.

       

       

En plus de sa consommation comme aliment ou condiment, le miel est utilisé pour embellir la peau et soigner les blessures. Lors des Jeux olympiques, les athlètes buvaient de l'eau miellée pour récupérer rapidement leurs forces. Hippocrate dit même que l'usage du miel conduit à la plus extrême vieillesse. Utilisé comme agent antiseptique pour la guérison des infections, il s'avère efficace pour le soin en douceur des verrues, boutons infectieux, furoncles au Moyen-Âge. Il est également utilisé durant les première et seconde guerres mondiales pour accélérer la cicatrisation des plaies des soldats.

Sa production a ensuite été progressivement organisé par les humains grâce à la domestication d'abeilles. Les ruches artificielles sont placées à des emplacements permettant la récolte de différentes qualités et variétés de miel et d'autres produits (pollen, cire, gelée royale, propolis, pain d'abeille).

Avant l'introduction du maïs en Europe, et la culture de la canne à sucre et de la betterave, le miel est la principale source de sucre.
       

Le saviez-vous ?

cranium-2028555_640.png

        Le scientifique Bernd Heinrich a mesuré le volume de travail effectué par les abeilles butineuses. Ainsi, pour produire une livre de miel (environ 0.45 kg), les abeilles doivent effectuer plus de 17 000 voyages, visiter 8 700 000 fleurs, le tout représentant plus de 7 000 heures de travail.

Dans le calendrier républicain, le Miel était le nom attribué au 8ème jour du mois de frimaire.