Tout savoir sur le miel


Selon la fleur, sa couleur et son goût diffèrent. De même, la cristallisation du miel n’altère en rien sa qualité nutritionnelle. Elle dépend du taux glucose/eau : s’il est élevé, le miel cristallisera rapidement.
Il se consomme directement en pots : miel toutes fleurs ou miel monofloral (acacia, châtaignier, tilleul, etc...) ou transformé en bonbons et pâtisseries, dont le fameux pain d'épice. En fermentant le miel s'alcoolise, il se vend alors en boisson : l'hydromel. Il peut même être distribué sous forme de cosmétiques : savon, shampoing, lait corporel, etc...
Il contient de nombreuses vitamines, des oligo-éléments et des sels minéraux.

À partir du Moyen Âge en Chine, puis en Europe, il sert à la fabrication du pain d'épices.
Ses bienfaits sont multiples, et différents selon le type de miel.
Le miel renferme moins de calories que le sucre (64 calories contre 84 pour 20 g). Il a le même index glycémique mais apporte plus d’antioxydants.
Lors des Jeux olympiques, les athlètes buvaient de l'eau miellée pour recouvrer rapidement leurs forces.
Hippocrate (le plus grand médecin de l'Antiquité, 460/377 av. J.-C.) disait que l'usage du miel conduisait à la plus extrême vieillesse.
Jusqu'à l'époque de Paracelse – qui fut un alchimiste, astrologue et médecin suisse, du début des années 1500 - le miel jouissait d'une haute estime en médecine.